Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Polybromodiphényléthers (PBDE)

De quoi s'agit-il ?

  • Les Polybromodiphényléthers, aussic connu sous le nom de PBDE, sont une catégorie de substances chimiques (qui comprend les congénères tétra-, le penta-, l'hexa-, l'hepta-, l'octa-, le nona- et le décaBDE) qui se trouvent généralement dans trois mélanges commerciaux : PentaBDE, OctaBDE et DécaBDE.

Comment sont-ils utilisés ?

  • Les PBDE servent de produits ignifuges qui ralentissent l'inflammation et la propagation des flammes. En général, les ignifugeants sont principalement utilisés dans les matières plastiques en raison de leur inflammabilité intrinsèque.
  • Les PBDE entrent dans la fabrication de nombreux produits, incluant les produits de consommation, comme les sous-tapis, la mousse d'ameublement, l'équipement électrique et électronique ainsi que les matériaux de construction et les pièces automobiles. De plus petits marchés incluent les textiles, les adhésifs et produits d'étanchéité, les produits de caoutchouc et les revêtements.
  • L'utilisation de mélanges commerciaux PentaBDE et OctaBDE a été éliminée progressivement à l'échelle internationale depuis 2006.

Pourquoi le gouvernement du Canada les a-t-il évalués ?

  • Les PBDE ont été désignés pour une évaluation en application de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] en raison de leur persistance et/ou de leur bioaccumulation possible(s) dans l'environnement et de leur toxicité inhérente pour les organismes.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés ?

  • D'après les types d'utilisation, l'exposition aux PBDE de la population générale au Canada résulterait principalement du contact avec ou de l'utilisation de certains produits de consommation qui contient les PBDE.
  • La population générale au Canada peut être exposée aux PBDE dans les milieux naturels (par exemple : air, eau), par l'entremise de la poussière domestique, par l'ingestion d'aliments, et par le lait maternel (les PBDE ont été décelés chez les humains).
  • Cette évaluation a pris en compte les résultats des études de biosurveillance. La biosurveillance comprend des études et enquêtes sur la santé, telle l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, qui mesure des substances chimiques dans le sang, l'urine et le lait maternel. Les méthodes de détection de substances chimiques dans les humains (appelées biosurveillance) sont capables de détecter de très faibles concentrations. La détection de substances chimiques dans le corps ne signifie pas nécessairement qu'elles soient néfastes. Les effets néfastes dépendent des niveaux et des propriètés des substances chimiques. L'information sur les niveaux mesurés chez l'humain est importante afin d'estimer l'exposition des Canadiens.

Comment sont-ils rejetés dans l'environnement ?

  • Les PBDE peuvent être rejetés dans l'environnement au cours de leur cycle de vie. Cela va de la manipulation à la fabrication des produits chimiques et à l'utilisation de produits qui les contiennent.

Quels sont les résultats de l'évaluation ?

Que fait le gouvernement du Canada ?

  • Après la publication des évaluations préalables en 2006, le gouvernement du Canada a publié une stratégie de gestion des risques afin de traiter les rejets de PBDE au Canada.
  • Entré en vigueur le 19 juin 2008, le gouvernement du Canada a complété le Règlement sur les polybromodiphényléthers. Ce règlement interdit la fabrication de PBDE au Canada, et limite l'importation, l'utilisation et la vente de PBDE que l'on trouve dans les mélanges commerciaux plus préoccupants (Penta- et OctaBDE).
  • Le 5 octobre 2016 les PBDE ont été ajoutés au Règlement sur certaines substances toxiques interdites (2012). Ce Règlement élargit la portée de l'interdiction à tous les PBDE (y compris le décaBDE) avec dérogation pour les articles manufacturés. Par conséquent, le Règlement sur les polybromodiphényléthers sera abrogé lors de l'entrée du Règlement d'interdiction en décembre 2016.
  • D'autres mesures ont été élaborées ou sont en cours d'élaboration en complément à ce Règlement :

Que peuvent faire les Canadiens ?

  • Les risques pour la santé associés à un produit chimique dépendent du danger (son potentiel d'effets nocifs pour la santé) et de la quantité du produit chimique à laquelle une personne est exposée. Aux concentrations d'exposition actuelles, les PBDE ne sont pas considérés comme préoccupants pour la santé de la population générale du Canada.
  • Les Canadiens qui peuvent être exposés au PBDE en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en matière de santé et de sécurité au travail pour connaître les pratiques de manipulation sécuritaires, les lois applicables, ainsi que les exigences des lois de santé et sécurité au travail et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).