Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Polybromodiphényléthers (PBDE)

Numéros d'enregistrement CAS : tétraBDE [40088-47-9]; pentaBDE [32534-81-9]; hexaBDE [36483-60-0]; heptaBDE [68928-80-3]; octaBDE [32536-52-0]; nonaBDE [63936-56-1]; et décaBDE [1163-19-5]

Leur nature

  • Les PBDE sont une catégorie de substances chimiques (qui comprend les congénères tétra-, le penta-, l'hexa-, l'hepta-, l'octa-, le nona- et le décaBDE) qui se trouvent généralement dans trois mélanges commerciaux : pentaBDE, octaBDE et décaBDE.

Comment s'en sert-on?

  • Les PBDE servent de produits ignifuges qui ralentissent l'inflammation et la propagation des flames. En général, les ignifugeants sont principalement utilisés dans les matières plastiques en raison de leur inflammabilité intrinsèque.
  • Les PBDE entrent dans la fabrication de nombreux produits comme les matériaux de construction et les pièces automobiles, les sous-tapis, la mousse d'ameublement et l'équipement électrique et électronique. De plus petits marchés incluent les textiles, les adhésifs et produits d'étanchéité, les produits de caoutchouc et les revêtements.
  • Les PBDE peuvent se trouver dans toute une gamme de produits de consommation, principalement le plastique.<
  • Depuis 2006, l'utilisation de mélanges commerciaux pentaBDE et octaBDE a été éliminée progressivement à l'échelle internationale et au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada les a-t-il évalués?

  • À cause de leur persistance et/ou de leur bioaccumulation possible(s) dans l'environnement et de leur toxicité inhérente pour les organismes, les PBDE ont été désignés pour une évaluation préalable en application de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999).
  • Les PBDE peuvent être rejetés dans l'environnement au cours de leur cycle de vie, de la manipulation à la fabrication des produits chimiques aux produits qui les contiennent.
  • Les évaluations préalables du gouvernement du Canada démontrent que les PBDE présentent un risque pour les espèces sauvages et les invertébrés, mais que les niveaux d'exposition actuels des humains aux PBDE sont nettement inférieurs à ceux qui causent des effets sur la santé des animaux.
  • Trois formes de PBDE (tétra-, penta- et hexaBDE), qui se trouvent principalement dans les mélanges commerciaux penta- et octaBDE, répondent aux critères de la quasi-élimination en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999).

Que fait le gouvernement du Canada?

  • Le gouvernement du Canada a déclaré les PBDE « toxiques », aux termes de la définition énoncée dans la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999).
  • En septembre 2006, le gouvernement du Canada a publié une stratégie de gestion des risques afin de traiter les rejets de PBDE au Canada.
  • Entré en vigueur le 19 juin 2008, le gouvernement du Canada a complété le Règlement sur les polybromodiphényléthers. Ce règlement interdit la fabrication de PBDE au Canada, et limite l'importation, l'utilisation et la vente de PBDE que l'on trouve dans les mélanges commerciaux plus préoccupants (penta- et octaBDE).
  • Voici d'autres mesures élaborées comme compléments à ce Règlement :
    • un règlement pour contrôler les PBDE dans les produits fabriqués;
    • une démarche volontaire visant à minimiser les rejets dans l'environnement causés par l'utilisation du mélange commercial décaBDE dans le cadre d'activités de fabrication se déroulant au Canada;
    • un examen détaillé des récentes publications scientifiques sur le décaBDE, afin de déterminer si d'autres contrôles du mélange commercial décaBDE sont justifié;
    • une surveillance de l'exposition de la population canadienne aux PBDE et aux concentrations dans l'environnement.