Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

2-Propenamide (Acrylamide)

Numéro de registre CAS 79-06-1

De quoi s'agit-il?

  • Le 2-Propenamide, également connu sous l'appellation acrylamide, est un produit chimique industriel et elle peut aussi se former à partir d'ingrédients naturels de certains aliments cuits à haute température.

Comment est-il utilisé?

  • La majeure partie de l'acrylamide est utilisée pour fabriquer divers polymères qui servent ensuite comme liants, épaississants ou floculants dans le coulis, le ciment, le traitement des eaux usées, la préparation de pesticides et de cosmétiques, la fabrication du sucre et la prévention de l'érosion du sol, pour le traitement du minerai, les emballages alimentaires, les produits de plastiques et les applications de laboratoire en biologie moléculaire.
  • Au Canada, le polyacrylamide est utilisé comme coagulant et floculant pour la clarification de l'eau potable et comme ingrédient non médicinal dans des produits de santé naturels et pharmaceutiques; il entre aussi dans la fabrication des terreaux.
  • L'acrylamide n'est pas fabriqué au Canada, mais il est importé au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'a-t-il évalué?

  • Précédent l'évaluation, l'acrylamide a été jugé comme présentant un problème potentiel pour la santé humaine en raison de sa classification par des organisations internationales comme substance pouvant causer le cancer chez les animaux de laboratoire et pouvant causer des effets génétiques ou autres effets sur la santé, notamment sur l'appareil reproducteur, sur le développement et sur le système nerveux, et en fonction d'un potentiel élevé d'exposition pour les Canadiens

Comment les Canadiens y sont-ils exposés?

  • Les Canadiens sont exposés à l'acrylamide dans l'alimentation en raison de sa formation à partir des ingrédients naturels de certains aliments cuits à haute température, comme les frites et les croustilles. L'acrylamide n'est présent dans aucun ingrédient de ces aliments avant la cuisson et il n'est pas non plus un contaminant ayant été ajouté par accident à une quelconque étape de la préparation de la nourriture.
  • Les aliments présentant les plus grandes concentrations d'acrylamide rapportées au Canada sont les croustilles et les frites. L'acrylamide est aussi présent dans les céréales prêtes à consommer, les pâtisseries et les biscuits, les pains, les pains mollets et les toasts, les produits à base de cacao, le café et les substituts de café. Les concentrations notées dans ces aliments sont cependant habituellement moindres que celles retrouvées dans les croustilles et les frites. 
  • Les Canadiens sont également exposés à l'acrylamide par l'entremise de la fumée de cigarette.
  • L'apport qui provient des milieux environnementaux comme l'eau potable ou l'air et de l'utilisation de produits de consommation est très faible en comparaison à l'absorption provenant des aliments ou de l'usage du tabac.

Quels sont les résultats de l'évaluation?

  • Le gouvernement du Canada a effectué une évaluation de l'acrylamide basée sur les données scientifiques disponibles, appelée évaluation préalable.
  • Le gouvernement du Canada a conclu que l'acrylamide est considéré comme dangereux pour la santé humaine.

Quelles mesures ont été mises en place par le gouvernement du Canada?

  • Le gouvernement du Canada a déjà entrepris plusieurs étapes pour aborder l'acrylamide dans la nourriture. Cette mise à jour de l'approche de gestion des risques, laquelle permettra d'aider à réduire l'exposition des Canadiens à l'acrylamide provenant de sources alimentaires, inclut une stratégie à 3 volets:
    • Santé Canada continuera à insister auprès de l'industrie pour le développement et l'implémentation de stratégies de réduction de l'acrylamide par les transformateurs d'aliments et le secteur des services d'alimentation;
    • Sur la base des données scientifiques et issues des activités de surveillance actualisées, Santé Canada mettra à jour et publiera, de manière régulière, sa consigne de consommation indiquant aux consommateurs la façon de réduire leur exposition à l'acrylamide issu des aliments; et
    • Santé Canada coordonnera ses efforts de gestion et communication des risques avec ses principaux partenaires en matière de réglementation des aliments.
  • Le gouvernement propose d'ajouter l'acrylamide à la « Le lien suivant vous amène à un autre site web Liste critique des ingrédients dont l'utilisation est restreinte ou interdite dans les produits cosmétiques» de Santé Canada. Cette Liste est liée aux exigences du gouvernement du Canada sur la prohibition, dans les cosmétiques, des substances pouvant causer des lésions.
  • L'acrylamide sera aussi ajouté au Règlement sur les urgences environnementales de la LCPE en raison de son usage en grandes quantités, afin de s'assurer que les exigences de préparation et d'intervention en cas d'urgence sont respectées.
  • Le rapport final de l'évaluation préalable et l'approche proposée en matière de gestion des risques ont été publiés le 22 août 2009. L'approche proposée de gestion des risques sera suivie d'une période de consultation publique de 60 jours, qui prendra fin le 21 octobre 2009.

Que devraient faire les Canadiens?

  • De plus amples renseignements sur l'acrylamide contenu dans les aliments sont disponibles sur le site Web de Santé Canada : Le lien suivant vous amène à un autre site web Acrylamide et aliments - Questions et réponses.
  • La fumée de cigarette est également une source significative d'acrylamide. On rappelle aux Canadiens qu'ils ne devraient pas fumer. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'usage du tabac et sur la façon de cesser de fumer, veuillez consulter le site Web Le lien suivant vous amène à un autre site web Vivez sans fumée ou parlez à un médecin.